L’actuel hall 2 est en cours de démolition pour laisser la place, dès 2019, à un nouveau bâtiment de près de 15 000 m2, pouvant accueillir des congrès de 1 500 à 6 000 personnes

 

Le vaste programme de rénovation et de remise à niveau du parc des expositions, dans le quartier de Bordeaux Lac, vient d’entrer dans une phase plus concrète.

Ce projet vise à placer Bordeaux dans les quatre premières villes de France en matière de congrès, avec Paris, Lyon, Montpellier ou encore Nice.

 

Plan de rénovation

Pour y parvenir, la municipalité et Bordeaux Métropole ont engagé un plan de rénovation de près de 70 millions d’euros.

Les travaux de démolition/reconstruction du hall 2 sont déjà bien entamés. La tâche a été confiée à une équipe qui rassemble deux poids lourds locaux de l’architecture : les agences Arsène-Henry/Triaud et Brochet, Lajus, Pueyo.

 

Pour remplacer l’actuel hall 2 qui sera démoli courant 2017, les architectes ont imaginé un bâtiment simple dans sa forme carrée, dont le parti pris est de s’inscrire dans le paysage typique du parc des expos. Enfin, il disposera d’une façade dans le prolongement du hall 1, en s’alignant sur la hauteur de celui-ci.

 

Un grand parvis

Cette façade sera largement ouverte et formera ce qui manque actuellement au parc des expos, du point de vue des architectes : une véritable porte d’entrée, à la fois lieu d’accueil mais aussi signal dans le paysage. Cette façade est surmontée d’une casquette en porte à faux, qui domine et abrite un grand parvis. Des pins doivent être plantés tout autour.

 

Le nouveau hall comprendra notamment :

  • Un hall d’accueil de 1 000 m2 environ.
  • Une halle avec une surface d’expositions de 8 000 m2 reconfigurable en salles plénières de congrès pouvant accueillir de 1 500 à 6 000 personnes, avec murs et gradins mobiles.
  • Des salles de réunion et de commissions pour une jauge globale de 2 000 places, modulables de 100 à 400 places.

 

Le site sera alors optimum pour recevoir des manifestations de grandes ampleurs. Sa déserte par la ligne C du tramway depuis 2015, l’ouverture de la ligne de TGV qui met Paris à 2 heures de Bordeaux, la dynamique urbaine et touristique de Bordeaux sont autant d’atouts à exploiter pour les futurs organisateurs d’événements.